10 questions pour Sarah-Maude Beauchesne

Crédit: Kelly Jacob

Crédit: Kelly Jacob

Je me suis entretenue avec Sarah-Maude Beauchesne. Tu as probablement déjà entendu parler d’elle. Non seulement son blogue Les fourchettes s’est fait connaître au courant des dix dernières années, elle a écrit quatre romans jeunesse qui sont rapidement devenus des best-sellers: Cœur de slush, Lèche-vitrines, Maxime et L’été d’avant. Elle est également scénariste pour les téléséries L’Académie et Le Chalet.

Ce n’est pas tout. Sarah-Maude a joué son propre rôle dans la web-série Fourchette sur Tou.tv (si tu ne l’a pas encore vu, je te le recommande) et elle a été l’un des visages de la campagne #AvecSephora en 2018, qui célèbre les multiples facettes de la beauté. 

Malgré son curriculum impressionnant et son horaire très chargé, j’ai réussi à obtenir une entrevue exclusive avec la romancière à succès… Bon, ok, j’ai pas de mérite, on a déjà été coloc! ;)

J’ai eu envie de publier un article sur Sarah-Maude, car elle a un parcours atypique et je crois qu’elle peut inspirer beaucoup de jeunes femmes qui se questionnent sur leurs carrières, surtout celles qui rêvent d’une carrière ‘’pas comme les autres’’. Si tu as un talent unique, c’est possible d’en faire une carrière. Sarah-Maude en est le parfait exemple. 


1 - Si on t’avait dit il y a dix ans que tu aurais accompli tout ça aujourd’hui, est-ce que tu y aurais cru? 

« Il y a dix ans, j’avais dix-neuf ans, alors je pense que oui. Je le dis très humblement, parce que je me connais assez pour savoir que lorsque je veux quelque chose, je vais tout faire pour l’avoir, par tous les moyens possibles. Je pense qu’à dix-neuf ans j’avais déjà cette flamme-là, de vouloir accomplir « l’impossible ». »

Tu voyais déjà que ça allait potentiellement se rendre à la télé?

« Pas nécessairement, je ne pouvais pas comprendre jusqu’où ça pouvait aller ni l’ampleur que ça pouvait avoir, puisque le métier de scénariste et sa polyvalence m’étaient inconnus à cet âge-là. C’est seulement récemment que j’ai appris que je pouvais créer et transformer mon métier de la façon que je voulais. »


2 - Quel est le projet ou l’œuvre dont tu es la plus fière et pourquoi?

Crédit: TOU.TV

Crédit: TOU.TV

« C’est certain que c’est Fourchette, parce que c’est mon plus récent projet et on est souvent plus fier de ce qu’on vient de faire. Cela dit, c’est surtout parce que Fourchette, c’est entièrement moi. C’est entièrement plein d’autres femmes aussi. Autant au niveau de celles qui le consomment que celles qui ont travaillé dessus. Travailler avec autant de femmes inspirantes sur ce projet a vraiment été une expérience entière à 360 degrés. C’est un projet qui m’a permis de toucher à tout et qui rassemblait tout ce que j’aime faire : écrire, me mettre en danger, parler des vraies affaires et m’entourer de femmes fortes. »

 


3 - En tant que travailleuse autonome, à quoi ressemble ta journée typique?

« Je me lève vers 8h tous les matins, même la fin de semaine. J’essaie d’écrire le plus que je peux et de perdre le moins de temps possible dans les déplacements ou en ayant des trous dans ma journée. Je veux avoir une journée entière devant moi, avec mon ordinateur, et être le plus efficace que je peux dans mon cocon, chez moi. Alors c’est plate comme réponse : c’est moi devant un ordinateur qui boit du café et qui flatte mon chat une fois de temps en temps! (rires) 

J’ai aussi un bureau dans un espace de travail partagé (coworking), alors quand je suis tannée d’être chez moi en pyjama, je vais à mon bureau. Aujourd’hui, il faisait beau, alors je suis allée dans un bar à vin avec mon amie Catherine Therrien, la réalisatrice de Fourchette, et on y a passé l’après-midi à travailler sur nos projets. Mais ça, c’est environ une fois aux 2 semaines. La plupart du temps, je suis vraiment concentrée chez moi. J’adore ça, mais c’est zéro action. (rires) »


4 - Est-ce que parfois tu as des blocages et, si oui, comment fais-tu pour passer par-dessus? 

« Oui j’en ai. La plupart du temps j’essaie de ne pas le forcer, parce que de toute façon, il n’y a rien de bon qui va en ressortir. Dans ces moments-là, je vais faire l’épicerie, je vais voir mes amis. Je me book quelque chose de différent, parce que je ne veux pas rester 3h devant une page blanche. Par exemple, aujourd’hui, je savais que c’était une journée difficile et j’avais des blocages sur certains trucs. Je suis allée voir Catherine Therrien qui a travaillée avec moi sur Fourchette, qui est très créative et qui me motive beaucoup. Le seul fait de m’asseoir à côté d’elle et de lui lancer des idées, ça m’a débloquée. Alors, le truc, c’est de voir des gens qui m’inspirent, de jaser, d’avoir des conversations sur la thématique sur laquelle je suis censée écrire. Ça débloque!  »


5 - Il doit y avoir des jours où ça ne te tente juste pas? As-tu des trucs pour te motiver? Te fixes-tu des objectifs ou des échéanciers par toi-même? 

« C’est très rare que ça ne me tente pas. Les seules fois que je peux penser que ça ne me tente pas, c’est quand je suis ‘’ben hangover’’ (rires)!  Sinon, je n’ai jamais ‘’pas envie’’ d’écrire. Je pense que ça s’appelle avoir une passion! C’est tellement le fun pour moi de savoir que je peux me permettre de faire ça de ma vie que j’ai n’ai pas envie de me plaindre une seconde! »


6 - Qu’est-ce que ça serait pour toi le summum de ta carrière au niveau accomplissement? Est-ce que ça serait de remporter un prix quelconque?

« C’est simplement d’être reconnue pour ce que je suis et que ça soit authentique. Je pense qu’avec Fourchette, on commence à voir ce que je pense pour vrai dans la vie et qui je suis. Il y a une validation qui vient avec ça. On me dit ‘’ tu as le droit de penser comme ça’’ et ‘’tu as raison’’. Ça, ça me fait du bien! Pour moi, c’est vraiment précieux! Sinon, je pense que de faire un film, c’est quelque chose qui n’est pas donné à tout le monde au Québec. Ça serait définitivement un grand accomplissement pour moi! »


7 - Qui t’inspire le plus…

Crédit: @lesfourchettes

Crédit: @lesfourchettes

…au niveau carrière :

« Il y a énormément de mes amis que je pourrais nommer. Je me suis vraiment construit un cercle d’amies, de femmes qui m’inspirent beaucoup et qui font de moi une meilleure personne depuis plusieurs années. Elles vivent des choses et ont des réflexions sur des anecdotes de leurs vies qui m’inspirent beaucoup pour mes projets. De parler avec elles, d’échanger avec elles, d’avoir leurs avis et de se confier à elles, ça m’aide dans mon écriture. Je parle beaucoup de Catherine Therrien ces temps-ci parce que c’est avec elle que j’ai fait Fourchette et ça a été un coup de foudre personnel et professionnel. Avec elle, je suis inspirée pour une couple d’années (rires)! »


…au niveau personnalité :

« Je dirais mon amie Julianne Côté. C’est une comédienne, une scénariste, une personne extrêmement drôle et extrêmement sensible qui a un regard sur la vie très particulier. C’est un regard très proche du mien, mais en même temps très évolutif. Elle m’apprend énormément de choses sur moi, sur la vie, sur la famille. C’est une personne qui m’inspire énormément! »


Crédit: @violette_fr

Crédit: @violette_fr

…au niveau du style vestimentaire :

« J’aime beaucoup Alexa Chung. J’aime aussi toutes les artistes et bloggeuses françaises genre Clara Luciani, Violette… J’aime beaucoup le look européen : frange, rouge à lèvre estompé, désinvolture, jeans, t-shirt, bottes de cuir. Très sexy, mais très simple et relax en même temps. Ce sont ces inspirations-là qui me guident tous les matins. »



…au niveau beauté :

« Je suis obsédée comme tout le monde par Glossier. J’essaie en même temps de faire un virage assez naturel, donc j’essaie de choisir des produits qui sont majoritairement à base de produits naturels le plus possible. Je suis vraiment un fan de beauté. Je magasine tous les jours sur le site de Sephora. J’achète tout, pour tous les besoins, même si  je finis par utiliser seulement la moitié (rires), parce que je ne me maquille pas beaucoup au final. Je suis très dans le look Glossier : minimaliste, teint naturel, peau illuminée, petite lèvre rosée, mais rien de prononcé. Je ne veux jamais avoir ‘’l’air maquillée’’. »

À lire: les femmes qui nous inspirent chez Beauties


8 - Ton top 5 des produits de beauté sans lesquels tu ne pourrais pas vivre?

« Savon pour le visage Skog qui est 100% naturel et québécois. L’hydratant teinté de Laura Mercier. Le Generation G de Glossier. Le Boy Brow de Glossier aussi. Et le Bye Bye Redness de IT Cosmetics, c’est vraiment efficace! »


9 - Les comptes instagram que tu suis le plus?

« @Recipesforselflove, @lesfoliespassageres, @girlboss, @thegirlmob, @rupikaur »


10 - Quand tu as besoin de décompresser, te changer les idées, ou te faire plaisir, qu’est-ce que tu fais? 

« Je bois du rouge léger avec mes chums de femme! (rires) »

(Pour comprendre, il faut regarder la série Fourchette sur Tou.tv) 

Screen Shot 2019-06-20 at 13.54.53.png