Ce que vous ne savez pas sur Alexandra Diaz.

J’ai maquillé Alexandra lors des tournages de Cuisine futée, parents pressés, qu’elle co-produit et co-anime avec Geneviève O'Gleman. J’ai tout de suite senti que cette femme, qu’on connaissait comme journaliste, avait vraiment trouvé un projet dans lequel elle pourrait s’exprimer sous toutes ses facettes et nous montrer tous les tours qu’elle a dans son sac. C’est au Café Brooklyn, rue St-Viateur, que j’ai pu en savoir un peu plus.

Quand je lui ai demandé si elle était dans le jus avec la sortie de son nouveau magazine, (qui en est à sa TROISIÈME réimpression) elle m’a répondu spontanément : « Je n’aime pas dire que je suis dans le jus, parce que ça peut avoir une connotation négative. Je préfère dire que je m’amuse, car j’ai toujours eu beaucoup d’énergie, donc j’ai toujours été super occupée et ça fait partie de moi ! ». Cette réponse m’a tellement inspirée ! Ça sentait bon l’authenticité et l’intensité. 
Alexandra, @diaz_alex, est une des personnes que je préfère suivre sur instagram. Tout ce qu’elle partage nous donne envie d’être son amie, de voyager avec elle. « Ma mère », sont les premiers mots qui sont sortis de sa bouche lorsque je lui ai demandé d’où venait son goût pour le beau et le bon. Chez elle, au Chili, la beauté de la vie était célébrée à chaque repas, chaque jour. Pas besoin d’attendre Noël pour sortir la belle vaisselle, et surtout, pas besoin d’être riche pour être fancy ! Son père aussi était très élégant, mais il a montré à sa fille que le beau se retrouvait dans la finition et non dans la perfection. « La beauté de la vie, il faut la vivre maintenant, à chaque moment. »

 

 

 

 

alexandradiaz-brooklyncafémontréal-brooklyn-café-montréal-montreal-beauties-léabégin-lifestyle-cuisinefutée-beautiesandco-beauties&co

Entrevue avec un grand E. 

1- Déjeuner, diner ou souper?
Les trois! Si vous êtes tombé une seule fois sur notre émission "Cuisine Futée, parents pressés" vous m'avez vu la tête entière dans presque tous les plats! Mais à choisir,  je prends le déjeuner. Sauter du lit et manger avec mes amours, c'est pas mal imbattable. 

2- Ton coin préféré à Montréal?
Je suis une urbaine indécrottable. J'aime le traffic, le béton, les néons. J'aime la densité. La diversité. L'imperfection. Je suis servie, je vis dans le Plateau et notre studio à Gen (Geneviève O'Gleman) et moi est dans le Mile-End. L'idée d'être au coeur du poumon artistique de la ville me fait vibrer. Je croise tous les jours un copain chanteur, peintre, boulanger, producteur qui bûchent sur un projet qui en est à ses premiers balbutiements. Je suis entourée de gens passionnés et créatifs. C'est un mode de vie concentré. Lors des congés fériés, je suis la première à quitter la ville pour aller faire de la course à pied ou de la randonnée. Pas de demie-mesure. 

3- C’est la fin du monde ce soir, tu mange quoi avant? Des légumes en abondance. C'est ce que je préfère au monde. Coupés straight, à pleine dents dans une tomate, ou en salade repas. Si quelqu'un peut me cuisiner de façon absolument identique la salade fatoush du restaurant Damas et la salade chilienne de ma maman (avec tomates et oignons en plume) on est en business pour le grand départ. (Je seconde pour la salade fatoush, ça ferait aussi partie de mon dernier repas!)

4- Je veux te faire plaisir à ta fête, qu’est-ce que je t’achète? À nos fêtes, on a instauré le cadeau de gang. Ceux qui le souhaite participe et on s'offre quelque chose dont on rêve ou dont on a vraiment besoin. Le but c'est d'éviter les dépenses inutiles. Sinon, un livre. Cadeau qui n'a pas son égal. 

5- Le deuxième endroit sur la planète ou tu te sens à la maison.
N'importe où en voyage. Je m'approprie les lieux rapidement. Le dépaysement m'enchante. J'aime choisir minutieusement un hotel. Ça fait complètement partie de l'expérience du voyage. Je m'y sens toujours chez moi dès que j'y mets les pieds. 

7- Disons qu’on est tous des chats et qu’on a 9 vies. Tu faisais quoi dans ta vie précédente et tu feras quoi dans la suivante? Exactement la même chose. J'adore ma vie. 

8- Tu pourrais dépenser une carte cadeau de 5000$ en 5 minutes les yeux fermés dans quel magasin? Zadig et Voltaire à Paris. 

9- Ton dernier lendemain de brosse était du à quel événement? Je me spécialise dans le maintien de l'état pompette. C'est parfait pour rire un peu plus dans une soirée et surtout danser jusqu'aux aurores. 

10- C’est le temps ou jamais de plugger nimporte quoi. Go. Ok!  Il était une fois, mon amie Gen (Geneviève O'Gleman) et moi. Il n'y avait pas de plafond à nos rêves. Alors on a décidé de plonger. Gen s'est chargé du contenu (avec des recettes miamissimettes toutes calibrées pour que tu n'aies rien à compter pour qu'elles soient santé ) et moi du contenant (avec ma passion démesurée pour le design et la cuisine) on s'est bâti un studio, on a écrit deux livres Famille Futée 1 et 2 (et tu vas aimer ça même si ton bébé est un chat) puis un magazine qui porte le nom de notre brand: Cuisine Futée. C'est le dernier né de nos nuits blanches. Il est en kiosque et je te gage une tomate que tu ne le mettras jamais dans le bac de récupération. Il y a tout dedans pour survivre aux soirs de semaine.

alexandradiaz-brooklyncafémontréal-brooklyn-café-montréal-montreal-beauties-léabégin-lifestyle-cuisinefutée

Quelle femme québécoise dans le monde des médias t'inspire?

léa bégin, beauties and co, alexandra diaz